Sanction pour alcool au volant : peut-on sauver son permis et si oui comment ?

Parmi les infractions au code de la route qui peuvent avoir une incidence sur votre permis de conduire et vous faire perdre ce dernier, il y a notamment les cas d’alcool au volant. Il faut savoir que ces cas sont très nombreux chaque année et qu’il y a aussi de nombreux cas de récidive en la matière. Il y a deux types d’infraction qu’il est possible de constater quand on parle d’alcoolémie au volant. Deux types différents, mais dont les conséquences peuvent être assez similaires. On parlera ainsi de conduite sous l’empire d’un état alcoolique qui sera à différencier de la conduite en état d’ivresse manifeste ou encore du refus de souffler. Mais que l’on parle de contravention ou de délit suivant que vous soyez dans l’un ou l’autre cas, les conséquences ne sont pas à prendre à la légère, surtout si vous appartenez à la catégorie des jeunes permis et que vous serez alors en situation de permis probatoire.

Sanction pour alcool au volant que faire ?

Sanction pour alcool au volant Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez en matière de sanction liée à un problème d’alcool au volant, la meilleure chose à faire est de prendre contact avec un avocat exerçant dans le domaine du droit routier pour qu’il puisse vous conseiller sur la marche à suivre. Comme le précise l’avocat lillois maître Antoine Régley sur la page de son site Internet dédiée à l’alcool au volant accessible ici, les cas sont nombreux en la matière, à tel point que son cabinet plaide chaque semaine un ou plusieurs cas. Et en tant qu’avocat spécialisé dans la sauvegarde du permis de conduire, maître Antoine Régley est bien placé pour vous le dire, il existe de nombreux cas pour lesquels la situation n’est pas désespérée et où il sera possible de sauver votre permis de conduire alors que vous avez eu un problème d’alcool au volant, notamment parce qu’il y aurait pu avoir un vice dans la procédure.

Vice de procédure dans un retrait de permis de conduire pour alcool au volant

Même sans être avocat, vous le savez sans doute, le droit exige un certain formalisme dans ses différentes procédures. Le droit routier ne fait pas exception à la règle et il sera donc possible aussi pour des cas de conduite sous l’empire d’un état alcoolique de peut-être pouvoir bénéficier d’un vice de procédure permettant de sauver votre permis de conduire. Le cas échéant, il va de soi qu’il faudra confier cette mission à un avocat qui s’y connaît particulièrement bien en la matière. Il va aussi falloir commencer par se tourner vers cet avocat avant de ne faire quoi que ce soit d’autre, car il arrive parfois qu’en voulant bien faire vous fassiez pire que mieux et rendez ainsi votre cas indéfendable par la suite, même pour quelqu’un qui s’est spécialisé en la matière. Autre hypothèse, tout a été réalisé dans le respect du droit et vous ne pourrez pas invalider la procédure à votre encontre mais le cas échéant, un avocat honnête vous le précisera avant de vous lancer dans des frais trop importants.

Laisser un commentaire