Vendre sa moto : comment procéder ?

Pour une raison ou pour une autre, il peut arriver que vous n’ayez plus besoin de votre moto. À défaut de la ranger dans un coin de la maison, vous pourrez bien la vendre et vous faire ainsi un peu d’argent. Voici les quelques possibilités qui vous sont offertes si vous désirez céder votre véhicule à deux roues !

La solution du rachat sur Internet

Certaines plateformes spécialisées vous proposent de vendre votre engin sans bouger de votre domicile. Sur https://buybike.fr par exemple, l’estimation de votre deux roues est gratuite. Généralement, ces sites vous font remplir un formulaire que vous soumettez à l’étude de l’équipe.

Qu’il s’agisse d’un scooter occasion ou d’un engin accidenté, chaque caractéristique est prise en compte pour une appréciation très exacte du prix de vente de la moto. Lorsque votre offre est jugée intéressante, un expert se déplace chez vous pour une évaluation. Le paiement est instantané si celle-ci est concluante.

La solution de la mise en valeur

Vendre sa moto
Nonthaburi,THAILAND – April 6, 2018: The BMW R 1200 GS, adventure model for off-road performance and the BMW K 1600 B, Cruiser model for your journey showed at BANGKOK INTERNATIONAL MOTOR SHOW 2018.

Au cas où la première méthode ne vous intéresserait pas, vous pourriez vous-même prendre les devants pour céder très rapidement votre moto. Toutefois, le prix de vente que vous fixerez dépendra cette fois-ci de l’état général de l’engin. Pour mettre le plus de chances de votre côté, mettez-le en valeur.

Procédez à un lavage intégral et à un polissage et au nettoyage des jantes. Refaites la peinture si elle est endommagée et changez également les pièces qui ne fonctionnent plus correctement. Faites maintenant une photo claire de la moto et postez-la sur vos différents réseaux sociaux.

Précisez qu’elle est à vendre et donnez des détails sur ses attributs et sur ses performances. Si possible, mentionnez le prix tout en veillant à ce qu’il soit juste et raisonnable.

La solution de la reprise

Les reprises ne concernent pas uniquement les automobiles. Il est bel et bien possible d’effectuer une reprise de scooter ou de tout autre engin à deux roues. Le concept consiste à revendre son véhicule à un concessionnaire, à un mandataire auto, à un agent mono marques ou multimarques. Souvent, ces potentiels acquéreurs achètent ou rachètent la moto à un prix en dessous de la côte.

Cependant, la condition du rachat fait intervenir l’achat d’une moto neuve. Le concessionnaire se charge de toutes les formalités administratives rattachées à la cession du véhicule. Dans certains cas, toutefois, vous pourrez ne pas être obligé d’acheter une moto neuve avant que l’ancienne ne fasse objet de reprise. On parle alors de « reprise cash » ou de « reprise sèche ».

La solution de la vente entre particuliers

Ce mode de cession semble rejoindre la solution de la mise en valeur, à quelques différences près. Ici, il n’est pas nécessaire que vous mettiez la moto en valeur avant de la proposer à autrui.

Vous aurez seulement à fournir à l’acquéreur la carte grise du deux roues, le certificat de situation administrative et le certificat de cession. Pour éviter les problèmes liés aux vices cachés, vous pourrez néanmoins décider de faire passer un contrôle technique à l’engin avant de le mettre en vente en l’état.

Laisser un commentaire